Article ...

Découvrez cet article ...

Manitas de Plata, le Picasso de la guitare Flamenca...

Manitas de Plata


La salle molière à Montpellier est aujourd'hui plus connue sous le nom d' Opéra Comédie . C'est une très belle salle avec une façade merveilleuse surplombant la place du même nom. C'est ici que Ricardo va faire ses armes pour la première fois. L’autorisation du spectacle a bien été donné par le Maire au maçon, tout est fin prêt et Ricardo a l'autorisation de sa maman qui gardera le secret jusqu'au dernier jour. Un certain Lucien Vincent, bien connu de la région doit s'y produire avec un groupe folkloriques de gitans.

La mère du petit Ricardo, fière comme pas possible l'a préparé du mieux qu'elle pouvait. Beau comme un ange, dans son costume retaillé pour sa taille par sa mère, il s'en ira accompagné de celle-ci à son spectacle. Son premier spectacle.

Elle sait, Antoinette, qu'il a fait des progrès importants et vites, qu'elle le confond parfois avec Gustave ou Moro quand il joue au point de ne plus savoir qui joue ou pas. Elle le sait, Antoinette, qu'il va épater le monde.

Mais pour l'heure, dans la ville tout le monde attends avec impatience ce fameux Manitas, dont certains prétendent qu'il viendrait même d'Espagner. Et par ce beau dimanche du chaud Sud de la France, tout es fin prêt. Ricardo dans son magnifique costume, sa maman. Tout est parfait...

C'est dans cette salle Molière que le spectacle commence. C'est le maçon qui fait les présentations et annonce les artistes. D'un coup, il annone le guitariste Manitas, Manitas de Plata. Et c'est sous les applaudissements d'un public surpris que Ricardo monte sur scène.

Sa maman est là, mais aussi toute sa famille mis dans l'ignorance.

Ricardo va alors jouer, jouer. Puis à un moment ou la finale s'annonce, le public stupéfait lui offre une ovation du tonnerre. Et il y a de quoi. Nous sommes en 1933 environ et l'on découvre un petit garçon qui joue et qui rivalise avec les plus grands, Sabicas et tous les autres dont les gitans sont des sujets devant ces divinités artistiques.

Ce concert, Ricardo ne l'oubliera jamais. Cette scène, ce public, cette chaleur, comme une arène.

C'est à partir de cette époque que son alias, va lui être définitivement accordée: Manitas de Plata, Petites mains d'argents ...

Et à partir de là, plus personne ne l'appelera plus par son prénom. Ce sera Manitas, Manitas de Plata.

 



Articles similaires