Article ...

Découvrez cet article ...

Manitas de Plata, le Picasso de la guitare Flamenca...

Espérance


Nous vous invitons à lire un superbe poême écris par une artiste talentueuse, Marion, que nous remerçions et dédié à Feu Manitas de Plata, le génie musical récemment disparu et qui nous manque tant. Ce poème est si beau et à propos, fait par coeur et âme, qu'il mérite, en ces jours tristes, d'être placé en première ligne. Ce que nous faisons, justement...

Espérance

 

C’est une main tendue,

Vers un sourire abattu,

Par l’artificielle étendue,

D’un bonheur à perte de vue.

Main jouant des sentiers battus,

Improvisant des chemins inconnus,

Provoquant ses prédicateurs grisonnants,

Désaltérant d’un cordial de joie le passant.

 

D’une main de fer,

Le monde à genou et fier,

Sous le roulis des accords,

A corps perdu et cœur battant,

Cordes frappées et rythmes entraînants,

Les âmes du soleil qui s’enchaînent,

Aux voix qui se fondent dans l’accord universel,

La mise à pied et les torts,

De ceux voulant chanter plus fort.

 

Riche d’une main,

De caresser la vie,

Offrir en cadeau un pays,

En guise de Liberté au Gitan,

L’horizon que notre regard méprend.

 

C’est une main d’argent,

Simplement resplendissant,

De l’or qu’on lui jette pour le mouler en vain,

Coulant comme les larmes de l’humanité,

Sur un visage qui tente de les réanimer,

Imperméable par l’éclat de l’honneur atteint,

Du respect de soi au son de l’éternité.

Marion, août 2014